COCAINE DIVA

18 juin 2009

american idol

pU1p3ehaPotatka9qyv7vIzMo1_500

Mon corps glisse. Comateux. Je reviens à peine de L.A., et c'était vraiment puant. J'ai décidé que je ne quitterais plus jamais New York, même si des cons venaient me foutre dehors à coup de pied dans le cul. Je prépare tout doucement l'expo à Cracovie, cette été. Une belle opportunitée, j'ai vraiment envie de montrer de quoi je suis capable. J'ai vraiment le bide à l'envers, la peur que tout vienne à merder. Parce que j'ai une belle vie en ce moment. Pas dans le style rose, mais ça s'en rapproche énormément. J'attends de voir. Et puis je crois que je suis amoureuse. Quelque chose pour de vrai. J'aime énormément ce sentiment maintenant. Depuis que j'ai assimilé le concept, ça me rend différente. Une personne que je ne soupçonnais pas, et qui me plait énormément.

+ mindy smith jolene

Posté par storytelling à 16:55 - Commentaires [2] - Permalien [#]


27 décembre 2008

isn't she lovely ?

45644

Nouveau départ. Ici et ailleurs. Loin, dans un pays que je chéris de tout mon coeur depuis des années et des années. J'ai retrouvé mes marques, sans le moindre problème. Le petit vendeur de cds, à quelques rues de chez moi, et ce merveilleux resto qui a l'air puant vu de l'extérieur mais qui ressemble au Paradis une fois qu'on a pris son courage à deux mains pour passer le pas de la porte. Je n'ai pas pu rester en place, tant de gens à voir et de projets qui grouillent dans ma tête. Ca fait presque deux semaines que je suis arrivée et pourtant, ça s'apparente à une vie entière. J'ai eu mon père au téléphone, qui a hurlé dans le combiné comme quoi je devais rappliquer, que les conneries, c'était fini. La connerie, je crois que c'est surtout lui. Je renoue avec mon passé, mais pas celui qui faisait mal. Là, c'est autre chose, plus grand, plus beau. J'ai même arrêté de fumer, et ça me manque à peine. J'ai aussi recommencé à peindre, et déjà on regarde mon travail. Je me demande si je mérite vraiment tout ça, après tout ce que j'ai pu dire, ou faire. Mais je savoure, comme une revanche sur le destin.

J'y crois à nouveau. C'est ça le principal.

+ serge gainsbourg  ces petits riens

Posté par storytelling à 17:43 - Commentaires [5] - Permalien [#]